Base Ovni France

Le grand show (part.2 France Ouest et Sud-Ouest)

Nous reviendrons au Royaume-Uni plus tard. Pour l'instant suivons un peu notre rentrée atmosphérique. Cette dernière passe au-dessus de la Manche mais comme nous l'avons vu une couverture nuageuse empêche toutes observations, la voici ainsi au-dessus de la France. Les premiers sans doute à observer celle-ci est un couple d'automobiliste qui revient d'un concert de Sting à Paris et roule sur la N10 en direction de Tours. Ils sont en train de traverser Châteaudun, il est 02 heures cinq, quand la passagère se baissant pour chercher des cigarettes dans son sac observe un phénomène dans le ciel et avertie son mari. Ce dernier se penche sur le volant et observe alors deux boules rouges, énormes avec une langue de feu à l'arrière. Ce dernier arrête la voiture et les deux témoins descendent pour constater qu'aucun bruit ne provient de ces objets. Les deux boules passent au-dessus des toits et disparaissent à la vue des témoins. Ces derniers donnant des indications quant à leur emplacement dans la ville il est facile de reconstituer le sens de passage qui correspond bien au sens de notre rentrée, la hauteur assez haute, mais en avant du véhicule correspond également bien. Immédiatement le couple va prévenir la gendarmerie, il ne semble pas que ces derniers aient dressé un PV de cette observation que l'on trouve perdue au milieu de l'impressionnante quantité de témoignages du site du GREPI sur Internet.

Nous constatons qu'en dehors de la couleur le rapport reste fidèle à ceux provenant d'Irlande et d'Angleterre. A partir de là les témoignages proviennent de presque toute la France et les journaux régionaux en feront plusieurs comptes-rendus. Les objets sont vus en région Parisienne, dans l'Eure et Loir, en Charente, Deux-Sèvres, Gironde, Haute-Vienne, Lot et Garonne, Hautes-Pyrénées, Haute Garonne, Ariège, Aude, Tarn, Hérault, Cher, Nièvre , Saône et Loire, Rhône, Ain, Loire, Haute-Savoie, Isère, Ardèche, Drôme, Bouches du Rhône, pour les témoignages retrouvés. Vu l'horaire avancé les témoins sont souvent des gendarmes en patrouille. Pratiquement toujours là aussi les témoins observent deux boules volant en parallèle. Les boules sont généralement blanches avec des traînées orange. La direction est sensiblement souvent la même nord-ouest vers sud-est. Du moins c'est ce qu'une lecture rapide semble montrer.


De nombreux journaux régionaux se feront l'écho des observations.

Pourtant quand on reprend en détail ces observations tout ne colle pas si bien. Problèmes de forme, problèmes de trajectoire, problèmes de comportement, se font jour, qui ne cadrent plus avec la rentrée atmosphérique.

Malheureusement nous n'avons pas pu retrouver tous les témoignages évoqués dans différentes sources journalistiques ou provenant d'enquêtes réalisées auprès des gendarmeries. Mais nous avons entre les mains une cinquantaine d'entre eux.

En région parisienne deux témoignages à Veneux-les-Sablons et Pontault-Combault se recoupent : deux boules blanches de la taille apparente d'un ballon de football qui se suivent avec chacune une traînée lumineuse blanche. Le sens de déplacement n'est pas donné mais la direction "vers le département de l'Eure" correspond bien à la localisation de la rentrée. Par contre à St Michel sur Orge, ce sont cette fois deux lumières rougeâtres, se déplaçant lentement une légère traînée est visible à un moment sous l'une des deux lumières. L'objet est vu d'abord plein Ouest se dirigeant vers le sud, il semble légèrement tourner vers la gauche soit vers le sud-est. Durée 15 à 25 secondes. En dehors de la différence de couleur des lumières et de traînées moins visibles là encore cela semble correspondre à la rentrée.

Passons au Sud-ouest maintenant la ressemblance des témoignages avec ceux provenant de Grande-Bretagne est souvent de mise, mais là quelques différences interviennent. A Panazol en Haute-Vienne le témoin observe à l'horizon Nord-ouest comme deux étoiles filantes, qui progressent en parallèle droit vers sa maison à une vitesse légèrement supérieure à celle d'un avion de ligne. Les deux objets sont suivis de panaches lumineux, passent pratiquement au zénith du témoin et disparaissent derrière le toit de son domicile. Témoignage intéressant car effectivement la reconstitution de trajectoire fait passer la rentrée atmosphérique pratiquement au zénith de ce bourg. Par contre à l'aérodrome de Bel-air près d'Angoulême, pour quatre témoins, il n'est plus question de deux boules volant en parallèle mais d'un objet en forme de cigare possédant une grosse lumière à l'avant et à l'arrière comme un réacteur projetant un panache rouge orangé. Même observation à Rouillac cette fois par plusieurs gendarmes. Et sensiblement pareil de la part d'un Bordelais se trouvant au dernier étage d'un immeuble du cours Victor Hugo qui voit Une forme sombre elliptique très sombre projetant deux grands jets de lumière "comme des projecteurs de cinéma". L'altitude lui semble basse et la trajectoire va du nord-ouest et se dirigeant vers la Garonne. A Orlut en Charente les deux témoins observent deux espèces de traînées très lentes. On commence à s'éloigner, pour ces témoignages des deux boules volant en parallèle avec traînées. Alors bien sur on peut rétorquer qu'une rentrée atmosphérique cela change de forme au court de son avancée dans l'atmosphère, mais comment est-il possible alors que d'autres témoins, sur la même région, font la même description que vue précédemment, c'est à dire deux boules blanches suivies de traînées volant en parallèle. Nous avons cette description par six pompiers en intervention sur un feu de pailler près d'Angoulême, par deux témoins aux usines Ford de Blanquefort et par le pilote d'un bateau dans l'estuaire de la Gironde se trouvant au niveau de Pauillac. Et un peu plus loin dans le Lot même description de deux objets ainsi que près de Blagnac par un routier qui alerte les autres routiers par CB, à Revel, à Castelnaudary par plusieurs fonctionnaires de police du commissariat, Tournefeuilles près de Toulouse, c'est un gardien de nuit qui observe deux boules lumineuses se déplaçant parallèlement du nord-ouest vers le sud-est laissant des traînées couleur or. Entre les traînées et les boules un espace sombre mais ou se trouvent de" nombreuses étincelles ou gerbes lumineuses". Même description aussi à Agen, Marmande Carcassonne. Par contre à Bagnères-de-Bigorre les témoins ne voient plus qu'un long tube et à Pamiers ce n'est plus qu'une boule lumineuse suivie de fils lumineux et d'étincelles.

Pourquoi certaines descriptions ne cadrent-elles pas avec l'aspect général des deux boules avec traînées, forme que la rentrée atmosphérique semble avoir depuis l'Irlande jusqu'à Carcassonne. Autre détail étrange les témoins de Blanquefort ont eux nettement vu une des deux boules infléchir sa course et descendre vers le sol au point que les deux témoins pensent que cette dernière va s'écraser dans les marais de Bruges. Ainsi malgré un ensemble de témoignages très proches les uns des autres quelques détails étranges commencent à apparaître, et au moins sur Bordeaux et Angoulême, il y a peut-être eu autre chose en plus de la rentrée atmosphérique dans le ciel.

Cliquez pour la suite du dossier