Base Ovni France

Le grand show (part 4. France Sud et Espagne)

Mais sur le Sud-est la liste des témoignages n'est pas close, c'est aussi des Bouches du Rhône et de l'Hérault que viennent les derniers témoignages pour la France. A Aix en Provence, il est deux heures quatorze quand deux gendarmes sont en train de man?uvrer leur véhicule dans la cour de la caserne pour partir en patrouille quand le conducteur aperçoit à travers le pare-brise une forte lumière. Ils arrêtent le véhicule et descendent de ce dernier pour mieux voir. Les deux gendarmes sont alors survolés à très haute altitude par deux grosses lumières blanches, décalées l'une par rapport à l'autre dans le sens de la marche. La seconde est suivie de huit lumières rouges de dimension et d'intensité nettement plus faible disposées sur un arc de cercle centré sur la lumière principale. L'ensemble de lumière ne varie pas, ne fluctue pas tout au court de l'observation. l'ensemble peut-être masqué par la première phalange du pouce soit à peu près 8 cm. Le phénomène est assez haut sur l'horizon (un angle d'une soixantaine de degré), va du nord/nord-ouest vers le sud/sud-est parcourant 90° d'arc en une dizaine de seconde. Pas de traînée visible.


Dessin de l'observation des gendarmes (source Ass.Magonia)

A Marseille un autre témoin est réveillé par une alarme de voiture, il va sur son balcon pour vérifier qu'il ne s'agit pas de la sienne quand il observe pendant une dizaine de minutes une longue traînée qu'il évalue à 100 mètres de long venant de la mer et composée d'une multitude de points lumineux extrêmement brillants. Pendant ce temps Une infirmière de garde à l'hôpital de Montpellier fait une observation à peu près semblable et deux pilotes d'avions rendent compte au chef de quart de la tour de contrôle de la même ville de leur observation d'un objet de forme allongé dont l'avant est incandescent évoluant à vitesse lente. Ces quatre observations peuvent à nouveau bien s'appliquer à la rentrée atmosphérique arrivant en fin de course, mais alors comment se fait-il que le veilleur de nuit de la capitainerie du port de Palavas les Flots observe quant à lui deux objets comme des météorites passant en direction du sud-est ? Forme qui correspond à cette rentrée telle qu'elle a été observée depuis l'Irlande.

Mais ce n'est pas fini, c'est au tour de l'Espagne maintenant de connaître la frénésie des observations. Je n'ai pu malheureusement retrouver que de brefs échos sur ce qui a été vu cette nuit là entre 2 heures dix et deux heures quinze, mais il semble qu'il y ait eu de nombreuses observations émanant des provinces de Tarragone, Barcelone, Girona et Lleida. Parmi les plus intéressantes observations citons celle d'un pilote de la compagnie de transport "Air Track" qui fait une observation sensiblement équivalente à celles de Marseille et Montpellier décrivant une nuée d'objets. Par contre dix minutes avant (c'est quand même un peu trop tôt) une patrouille de la garde civile à l'Hospitalet de Lobregat au sud de Barcelone observent deux objets qui étrangement ressemblent d'après le dessin qu'ils ont fait aux tuyères de l'objet décrit par les gendarmes de St-Marcel-lés-Sauzet. De plus ils donnent une direction les objets allaient de la Montagne de Sant Pere Martyr vers Montjuïc soit sensiblement de l'ouest vers l'est, encore un témoignage qui colle à moitié avec notre rentrée. Les témoignages les plus au sud viennent de Montalban (Terruel) qui décrivent leur observation semblable à "une gigantesque étoile de Bethléem". Il y aurait aussi des témoignages en Italie, mais cela reste du conditionnel car pour l'instant je n'ai pas pu encore les retrouver s'ils existent.


Dessin de l'observation des gardes civils (source )

Cliquez pour la suite du dossier