Base Ovni France

Avant l'heure, ce n'est pas l'heure?

Incriminer une rentrée atmosphérique pour l'ensemble des témoignages d'une nuit est une chose, mais encore faut-il que ces derniers respectent au moins l'heure de cette rentrée. Cette dernière s'est produite entre 02 heures neuf et deux heures douze du matin, heure française. Comment expliquer alors les témoignages qui interviennent avant cette courte période ?

Le premier témoignage pour cette journée arrive d'Espagne pratiquement 22 heures avant le retour dans l'atmosphère du deuxième étage de la fusée russe. En effet le 30 mars à l'aube plusieurs personnes observent à Barbéra de la Conca (au nord de Tarragone) un objet de grandes proportions qui s'élève derrière des arbres. Sur le lieu supposé de l'atterrissage furent découvertes 3 petites traces en forme de coin de 10 cm sur 5, disposés à 13 mètres de distance les uns des autres, formant un triangle équilatéral.

Ensuite direction le Royaume-Uni, l'heure de la rentrée s'approche, mais il n'est que 21 heures quand un premier témoin allant dans son jardin, à Lydeard St Lawrence au nord de Bishops Lydeard dans le Somerset, observe une formation triangulaire de 3 objets formés d'une lumière brillante plus grosse qu'une étoile approximativement au nord ouest de sa maison. Cela évoque pour lui des balles de golf deux sur le dessus et une troisième immédiatement dessous. De l'objet le plus bas un rayon lumineux semblait éclairer vers le bas avec un angle de 45 degrés. Le témoin observera ces objets pendant à peu près trois heures et sa fille confirmera l'observation. Une femme à Kington St Mary tout près aussi de Bishops Lydeard observa cette fois à 22 heures deux objets brillants blancs/oranges venant du nord-ouest. Ils passent juste au-dessus de la ville de Bishops Lydeard, semblent stationner pendant 2 à 3 minutes ensuite le témoin perdra de vue les objets qui passent derrière des nuages. L'ensemble de l'observation s'est passé très silencieusement.

Il est toujours 22 heures quand un policier accompagnant un groupe de scouts observent à Quantock Hills dans le Somerset deux larges objets ressemblant à "deux Concordes volant l'un à côté de l'autre et se joignant ensuite". Ces objets venaient du nord-ouest, passèrent sur la gauche du groupe et disparurent vers le sud-est après 2 ou 3 minutes. Ils voyageaient à vitesse constante, mais pas très vite et ils étaient couverts par plusieurs lumières blanches. Nous restons dans la même ville de Bishops Lydeard ou un nouveau témoin se trouvant devant sa maison note un objet brillant approchant du sud à 23 heures trente. Bras tendu ce dernier à la taille d'un briquet Zippo six rangées de lumières (en tout, une trentaine) sont visibles en deux sections de 15 lumières se présentant en 3 rangées de 5 chacune. La vitesse de l'objet était similaire à un avion et il semblait se trouver à une haute altitude. L'observation dura 15 minutes, et le témoin put comparer cette dernière avec celle d'un avion qui passa au même endroit 5 minutes plus tard. A peu près à la même heure un autre témoin se trouvant à Taunton dans le Somerset observa deux lumières blanches apparemment connectées volant en parallèle très rapidement vers l'est sans aucun bruit.


Dessin de l'objet de Bishops Lydeard (source MOD)

Le dernier témoin vient du Devon à Milverton et se passe toujours le 30 mars à l'heure anglaise, mais déjà le 31 à l'heure française. En effet il est 00 heure trente quand le témoin observe deux groupes de lumières volant côte à côte. Cela ressemble à deux objets portant trois lumières positionnées en triangle, volant très vite et visibles pendant deux minutes avant de disparaître vers le sud-ouest. Il ne faut pas oublier quand même le témoignage de ce monsieur qui promenait son chien vers 23 heures 10 à Wadebridge en Cornouailles qui observe deux lumières brillantes qu'il prend tout d'abord pour des étoiles vers l'Ouest. Mais ces étoiles bougent et volent vers l'est à haute altitude passant au-dessus du témoin. Un léger bruit sera entendu que le témoin ne pourra identifier. Ce qui étonne le témoin est l'absence de lumières clignotantes comme devrait le présenter un aéronef.

Coup de chance si je puis dire, toutes ces observations seront expliquées par les sceptiques anglais comme étant deux hélicoptères Sea-King en man?uvre dans la zone couvrant le Somerset, le Devon et la Cornouaille. Ces derniers n'expliquent pas l'étrange description de Bishops Lydeard, ni comment ces engins ont pu parcourir certaines distances en si peu de temps. Les deux hélicoptères sont attestés par l'armée dans le rapport du NOD, et sont bien pratique, même s'ils n'expliquent pas tout.

Ils n'expliquent pas notamment l'observation faîte à Peniston dans le sud du Yorkshire (donc très loin de la zone survolée par les deux engins de l'armée) ou à 22 heures 30 un témoin observe pendant 5 minutes un objet décrit comme un fond de verre avec deux séries de lumières brillantes le long de ses côtés. Le témoin précise qu'il ne peut pas distinguer autre chose à cause de l'intensité lumineuse de ces lumières l'objet se trouvant à peu près à deux cents mètres de lui. Le phénomène s'approche, puis tourne au-dessus d'un bois avant de disparaître à sa vue. Dans la même région à Bradway près de Sheffield à 23 heures quarante c'est un triangle qui est observé pendant 20 secondes. Ce dernier à la particularité de posséder une lumière rouge en son centre. <:p>

Il sera aussi difficile d'accuser les deux hélicoptères pour les observations faîtes par plusieurs témoins d'un objet volant dans la zone de Vallgorguina, au nord de Barcelone vers 22 heures trente. Témoignages donnés en direct à une émission de radio locale. Difficile aussi de d'incriminer les deux hélicoptères pour ce témoignage toujours le 30 mars, mais près de St Rémy de Provence en France cette fois vers 23 heures. Les deux témoins sont en voiture sur la départementale 5, descendant vers St Rémy venant des Alpilles. Arrivant près d'un parking situé sur un col, ils observent sur leur droite une lueur blanche et verte éclairant le parking à l'avant de la forêt de pins. Le chauffeur impressionné préfère continuer sa route, mais l'objet se met à les suivre au ras du sol pendant vingt secondes, il disparaîtra en prenant une autre vallée que celle suivie par la route. Les témoins font demi-tour et remontent sur le parking ou plus rien n'est visible sauf deux camping-cars garés là, le phénomène avait été observé entre les deux véhicules. Il se présentait comme un genre de losange avec une lumière blanche à chaque coin, les côtés étant verts.


Dessin de l'observation de St Rémy de Provence par un des témoins. (source LDLN)

Cliquez pour la suite du dossier