Base Ovni France

Elancourt 5 novembre 1990

Témoignage

Toutes les personnes qui s'intérressent un peu à l'ufologie en France connaissent la date du 5 novembre 1990. Aux alentours de 19 heures une vague d'observation sans précédent eu lieu en France et en Europe. Officiellement, toutes ces observations correspondent à une rentrée atmosphérique d'un étage de fusée russe. Pourtant tout n'est pas si clair quand on étudie les divers compte rendu. Plusieurs ufologues ont montrés tout d'abord que tous les déplacements décrits ne correspondent pas à la trajectoire officielle.
Aujourd'hui encore des personnes qui a l'époque n'avaient rien dit témoignent. En voici l'un d'entre eux qui correspond à une observation au fort caractère d'étrangeté.
Le témoin à l'époque est adolescente. En cette soirée, elle promène son chien en compagnie d'une amie. Il est aux alentour de dix neuf heures quand elle perçoit une sensation de lourdeur et ressent une ombre au-dessus de sa tête. Elle observe alors un objet en forme de triangle évoluant à basse altitude, à peu près une hauteur équivalente à un immeuble de six étages. La longueur des côté est estimée par le témoin de 20 à 30 mètres. Un phare blanc est visible à chacune des extrémités et un grand phare rouge est visible au-dessous d'environ deux à trois mètres de large. L'objet venait de l'est sud-est. L'objet s'est alors immobilisé au-dessus de la tête des deux jeunes filles, puis il est reparti vers le sud-est sud d'un seul coup. Il n'y a pas eu de pivotement de l'objet. En venant vers les jeunes filles l'objet avançait avec une pointe du triangle en avant, il s'est arrêté, puis est reparti avec une autre pointe en avant. Le témoin compare un peu cette façon de faire comme s'il y avait eu deux postes de pilotages.

Enquête et conclusions

Le comportement de l'objet observé, ne colle pas à une rentrée dans l'atmosphère, il est en effet rare qu'un objet humain en perdition et déjà brisé (ce qui expliquerait les divers phares) s'arrête, reste stationnaire une ou deux minutes, puis repart dans une autre direction sans mouvement de pivotement. En recherchant dans les cas d'observations de cette célèbre soirée, il a été possible de retrouver dans le numéro 318 de Lumières dans la Nuit, un autre cas de triangle évoluant en faisant des virages au-dessus de la région parisienne à l'Isle-Adam dans le Val d'Oise.

La trajectoire de l'objet

Croquis de la façon de prendre le virage de l'objet.

Remerciements à
Le Témoin
Lumières dans la nuit
Mappy