Base Ovni France

Mas d'Azil 25 juin 2005

Témoignage

Le Témoin :
C'est une femme, la quarantaine. Au moment de l'observation en vacance dans la famille. Elle a entendu parler des ovnis, mais ne s'y interesse pas et n'y croit pas. Elle a été réticente a parler de son témoignage et ne veut plus en entendre parler par la suite.
Le témoignage
Le témoin passe une semaine dans la famille au Mas d'Azil en Ariège. Peu après trois heures du matin, elle se lève pour aller aux toilettes. Pour s'y rendre depuis la chambre qu'elle occupe elle doit traverser une pièce servant de bureau. Comme il fait chaud, la fenêtre de cette pièce est ouverte. En revenant des toilettes la fenêtre se trouve sur sa droite, elle voit alors une forte lueur. Tournant la tête elle découvre trois boules lumineuses blanches, brillantes, et d'une taille comparable à la pleine Lune qui se suivent et filent à grande vitesse allant de la droite vers la gauche de la fenêtre. Le témoin a été très étonné de la grande rapidité de ces boules. Elle a marqué un temps d'arrêt quand elle a observé ces objets. Puis ces derniers n'étant plus visibles elle est retournée se coucher.

Enquête et conclusions

Cette nuit là le ciel était relativement clair, avec quelques nuages à très haute altitude. La Lune n'était pas visible de l'endroit de l'observation. Il est à noter que des éclairages publics, blancs assez puissants sont visibles de cette fenêtre. Trois alignés vers la droite de la zone de visibilité et trois formant un triangle vers la gauche de cette même zone. Le témoin est formel, elle voyait à la fois les lumières de l'éclairage public et les boules se déplaçant. La fenêtre était grande ouverte, il n'y avait pas de vent et on peut exclure un phénomène de reflet dans des vitres en mouvement. Il a été aussi vérifié le mouvement virtuel des sources lumineuses (c'est à dire le mouvement apparant dû en fait au mouvement du témoin) visibles de nuit, il est contraire au sens des boules observées.
En discutant avec le témoin, cette dernière nous a révélé avoir vu le même genre de manifestation par la même fenêtre dans la nuit du 22 au 23 juin. Cette fois il n'y avait qu'une boule en mouvement vers une heure du matin. En discutant avec le reste de la famille, un des enfants (22ans) signala que justement dans la nuit du 22 au 23 vers 23:45 alors qu'il venait d'éteindre la lumière pour s'endormir, quatre flashes lumineux blancs se succédèrent très rapidement, éclairant la chambre comme en plein jour, alors que les volets étaient fermés. Comme ce soir là le ciel était couvert et que des orages semblaient sévir sur les Pyrénées, peut-être ne faut-il pas faire l'amalgamme, bien que le jeune homme ait été intrigué par la force des éclairs sans qu'aucun bruit ne fut entendu. Une chemin passe derrière au niveau des maisons visibles, mais les témoins sont formels, les quatre flashes étaient trop rapprochés pour être les faisceaux de phare d'une voiture faisant des maneuvres pour tourner (de plus chemin très étroit) ; et les boules se déplaçaient bien trop vite pour être des phares de voitures, de plus il n'y eut pas de phénomène d'ombre, fait par des arbres ou des maisons se situant entre le chemin et le lieu de l'observation.
A noter : Présence sur une zone inférieure à 1 km autour du Mas d'Azil d'une carrière, d'un lac, de dolmens, et d'une grotte préhistorique.

Vue générale du Mas d'Azil, la maison ou se trouvait le témoin n'est pas visible, mais se situe sur la droite par rapport à la photo

Reconstitution de l'observation, en blanc les boules de lumières, en rouge les éclairages publics, flêche bleu, le sens de déplacement.

Plan de masse : en 1 position du témoin, en 2 vers le lac, en 3 la carrière, en 4 les dolmens, en 5 la grotte prehistorique. Flêche bleue direction des boules observées.

Remerciements à
Le Témoin
Mappy